Tunimed.tn - La Communauté Des Médecins Tunisiens

This is a sample guest message. Register a free account today to become a member! Once signed in, you'll be able to participate on this site by adding your own topics and posts, as well as connect with other members through your own private inbox!

STML COMMUNIQUÉ SUR LE RETARD DE VACCINATION DES MÉDECINS LIBÉRAUX CONTRE LA COVID-19

Tunis le 14 mars 2021
COMMUNIQUÉ SUR LE RETARD DE VACCINATION DES MÉDECINS LIBÉRAUX CONTRE LA COVID-19
L’arrivée du vaccin "Sputnik V", bien que tardive, est une bonne nouvelle.
Le STML estime que la gravité de la situation sanitaire, avec l'émergence de différents variants qui favorisent la transmission du virus, impose désormais la vaccination de tous les soignants conformément aux recommandations du comité scientifique.
Il s'agit de protéger les soignants et de leur permettre ainsi de poursuivre leur activité au service de la population, au moment où les patients en ont le plus besoin. Il s'agit également de s'assurer que les chaînes de contagion ne passent pas par les soignants.
Le STML déplore à cet égard les difficultés que rencontrent de nombreux médecins pour recevoir leur première dose de vaccin. Le syndicat réclame des facilités d’accès pour les médecins libéraux qui ont été trop peu nombreux à recevoir des rendez-vous pour se faire vacciner.
Le STML presse les autorités sanitaires de prendre toutes les mesures, notamment logistiques, afin de garantir aux soignants, puis à toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner, qu’elles auront rapidement accès au vaccin.
Les médecins libéraux n’ont pas à subir la mauvaise organisation de la campagne vaccinale, d’autant plus que le STML avait prévenu que la multiplication des plateformes d’enregistrement compliquerait leur exploitation.
Le retard de l’arrivée des vaccins, prévue pour la mi-mars, aurait pu être mis à profit pour bien organiser la campagne et préparer les listes pour les rendez-vous. L’accès à la vaccination doit être équitable et facilité. Une visibilité doit être donnée sur la disponibilité réelle des vaccins.
Le STML rappelle que la médecine libérale a assumé la plus grande part de l’épidémie Covid et notamment la première ligne et que elle a payé un lourd tribut en nombre de victimes avec une cinquantaine de décès et des centaines de contaminations.
Le STML espère que ce retard ne s’inscrit pas dans une politique délibérée de marginalisation du secteur libéral dans la santé des Tunisiens et qui viendrait s’ajouter à l’exclusion des médecins libéraux de la liste des bénéficiaires du Covid en tant que maladie professionnelle et à leur écartement des débats concernant la création d’un haute instance pour la santé, ainsi qu’au rejet de toutes les propositions du STML pour le projet de loi sur la responsabilité médicale et sur le décret 341 concernant la médecine de famille.
Notre Ministre doit se rappeler qu’il est Ministre de la Santé et non pas seulement de la Santé Publique.
Les autorités sanitaires doivent travailler à rattraper le retard dans la vaccination des soignants du secteur libéral au plus vite, d’autant plus que les prémices d’une troisième vague se font de plus en plus palpables.
Le Président
Dr Samir Chtourou
160898089_3651106714957650_4798421917482524709_n.jpg
 
Dernière édition par un modérateur:
Retourner à: Actualité
Haut